samedi 18 novembre 2017

Elle se dore au soleil des Pantani.

On remarque un "v" sur sa tête, ce n'est que l'ombre projetée de deux brins d'herbe.

Ces années là: BONEY M

De nos peintres corses: JEAN ALFONSI

" Ruelle de Bonifacio"

"Le plus grand musée virtuel du monde" . .. (envoi de Pierrette Girardie)

http://www.mystudios.com/artgallery/ 

Un  clic  sur  un  tableau . . .   et  d'autres  œuvres du peintre apparaissent.

À voir et à conserver.

LA LANGUE AU CHAT...


"késaco-198" = tamarillo

Le tamarillo, également appelé "tomate en arbre" ou "arbre à tomates" ou encore "sachatomate", fait partie de la famille des solanacées, au même titre que la tomate, le piment, ou encore l’aubergine, entre autres. Ce fruit a une forme de prune au bout pointu, de la taille d’un œuf de poule, de couleur rouge foncé en général, avec une peau lisse qui doit être épluchée ; la chair est orange, ferme, acidulée, sucrée, parfumée et renferme beaucoup de petits pépins noirs. Le goût rappelle celui de la groseille à maquereau et de la tomate. La saveur est aigre-douce.

Comme chien et chat.


Grille numéro 493.


vendredi 17 novembre 2017

MUSÉE du "carédar"... [Delacroix-Femmes d'Alger_1834]

Eugène Delacroix
"Femmes d'Alger dans leur appartement"_1834
Huile sur toile. (180 cm X 229 cm)
Musée du Louvre, Paris.
"carédar-270"
Charles Baudelaire décrit le tableau "Femmes d'Alger dans leur appartement" comme 'un petit poème d’intérieur, plein de repos et de silence, encombré de riches étoffes et de brimborions de toilette'. Plus tard, Cézanne écrira que 'ces roses pâles et ces coussins brodés, cette babouche, toute cette limpidité […] vous entrent dans l’œil comme un verre de vin dans le gosier, et on en est tout de suite ivre'. Quant à Renoir, il estimera qu’il n’y a pas de plus beau tableau au monde'. Pour lui, cette œuvre 'sent la pastille du sérail'.
En effet, Eugène Delacroix dépeint un univers à la fois étrange et fascinant, dont l’exotisme a une tonalité explicitement érotique. La sensualité de ces femmes, leurs attitudes abandonnées, suggèrent une lascivité impossible à concevoir en Occident. Le corset des bonnes mœurs de la société européenne s’en trouve débridé, et le public du Salon est amené à une véritable révolution du regard qui bouscule conventions et conformisme bourgeois.

"Autoportrait au gilet vert"
1837
Eugène DELACROIX (1798 - 1863) est un peintre français, considéré comme le principal représentant du romantisme... 
palette ayant appartenu
à Delacroix
Éloge à Eugène Delacroix : "M. Delacroix est décidément le peintre le plus original des temps anciens et des temps modernes. Cela est ainsi, qu'y faire ? Aucun des amis de M. Delacroix, et des plus enthousiastes, n'a osé le dire simplement, crûment, impudemment, comme nous. Grâce à la justice tardive des heures qui amortissent les rancunes, les étonnements et les mauvais vouloirs, et emportent lentement chaque obstacle dans la tombe, nous ne sommes plus au temps où le nom de M. Delacroix était un motif à signe de croix pour les arriéristes, et un symbole de ralliement pour toutes les oppositions, intelligentes ou non ; ces beaux temps sont passés. M. Delacroix restera toujours un peu contesté, juste autant qu'il faut pour ajouter quelques éclairs à son auréole. Et tant mieux ! Il a le droit d'être toujours jeune, car il ne nous a pas trompés, lui, il ne nous a pas menti comme quelques idoles ingrates que nous avons portées dans nos panthéons. Dès longtemps il a tout dit, il ne lui reste plus – prodigieux tour de force d'un génie sans cesse en quête du neuf – qu'à progresser dans la voie du bien – où il a toujours marché."_(Charles Baudelaire)

DAZIBAO


jeudi 16 novembre 2017

mardi 14 novembre 2017

À la demande de Sophie Scali-Rutali...

Albrecht Dürer
"Portrait de l'artiste tenant un chardon"_1493
Parchemin marouflé sur toile. (56,5 cm X 44,5 cm)
Musée du Louvre, Paris.
Le peintre âgé de 22 ans se représente tenant à la main un chardon, symbole de l'amour et de la fidélité conjugale à Strasbourg où Dürer séjourne en 1493. On croît que cette œuvre était un cadeau de noces pour Agnès Frey (qu'il épouse le 7 juillet 1494) ou encore une référence à la Passion du Christ, toujours en raison du chardon, mais également de la citation dans le haut du tableau : "Myj sach die gat/Als es oben schtat" (Mes affaires sont dans la main de Dieu).

Autour du livre...


LA VIE SECRÈTE DES ARBRES de Peter Wohlleben.
(proposé par Battine)

Ce livre vendu à plus de 650 000 exemplaires en Allemagne, best-seller aux États-Unis est traduit en 32 langues.
L’auteur, 52 ans
, garde- forestier depuis 20 ans, dirige à présent une « forêt écologique ».
Que vous viviez en ville ou à la campagne, vous apprendrez beaucoup sur les arbres :
Leur solidarité, leur capacité à communiquer avec des messages chimiques
qu’ils s’envoient en présence de prédateurs ; leur système radiculaire fonctionnant comme un réseau internet végétal.
Et pourquoi ces couleurs flamboyantes dans les frondaisons automnales ?
C’est le temps de la pause : les arbres rapatrient les réserves des feuilles dans le tronc et les racines : « le pompage du pigment vert de la chlorophylle fait apparaître les tons jaunes et bruns qui étaient présents dans la feuille mais non visibles.
La chute des feuilles est un processus actif. Une fois les réserves de nutriments des feuilles redescendues dans le tronc, il fabrique une couche de séparation qui ferme la communication avec les rameaux ; il suffit d’un léger coup de vent pour que les feuilles se détachent et tombent. »

Ce livre , divisé en chapitres thématiques, s’appuie sur des expériences scientifiques. Il est facile à lire et, même si j’ai parfois trouvé l’anthropomorphisme exagéré, je l’ai lu avec curiosité, plaisir et intérêt.
Et je regarde autrement les houppiers qui se balancent (pas tous dans le même sens) au souffle du vent
(Battine)

Extrait :


"Dans les années 1970, des chercheurs ont mis en évidence l’étonnant comportement d’une espèce d’acacia de la savane africaine dont les feuilles sont broutées par les girafes. Pour se débarrasser de ces prédateurs très contrariants, les acacias augmentent en quelques minutes la teneur en substances toxiques de leurs feuilles. Dès qu’elles s’en rendent compte, les girafes se déplacent vers les acacias voisins. Voisins ? Non, pas tout à fait, elles ignorent tous ceux qui se trouvent dans le périmètre immédiat du premier arbre et ne recommencent à brouter qu’une centaine de mètres plus loin. La raison en est surprenante : les acacias agressés émettent un gaz avertisseur (dans ce cas de l’éthylène) qui informe leurs congénères de l’imminence d’un danger. Aussitôt, les individus concernés réagissent en augmentant à leur tour la teneur en substances toxiques de leurs feuilles."
¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

Ce que je peux te dire d'Elles (Anne Icart)
(envoi anonyme)

Ce livre raconte la vie de plusieurs générations de femmes sans hommes. Elles élèvent seules leurs filles et leurs petits enfants.
Cette histoire se déroule à Toulouse. Elle est axée sur l'évolution psychologique et le féminisme dans les années 70 de ces femmes.


Récit touchant mais qui aurait gagné à être plus fouillé à mon goût. En effet raconter la vie de ces femmes depuis l'enfance jusqu’à l'âge d'être grand-mère en quelques 200 pages, est une gageure.
Aussi le style est alerte, les phrases sont courtes et les événements se déroulent très vite.
Pas le temps de s'ennuyer ! Bonne lecture.

Image du Pérou capturée par Xavier.


Pierre prisonnière.

Elle a servi et sert toujours de siège ( pusiculu ) aux chasseurs,surtout la nuit.

Que nous proposerez-vous cette semaine ?

Le  choix est  vaste en  ce qui  concerne  les  goûts et les coups  de cœur de chacun.
Faites-nous  partager  les  vôtres... ou l'une de vos productions écrites (peut-être une belle histoire de Noël...) ou autres.

Un an déjà.

Une année s'est écoulée depuis qu'Angelo est parti pour un monde que l'on dit meilleur. Mais, le temps n'efface rien. Une messe lui sera dédiée le 20 novembre à 17h30 en l'église saint Vitus de Rutali. Ceux qui l'ont connu auront une pieuse pensée pour lui.

lundi 13 novembre 2017

Joseph et la femme de Putiphar.... (cf. dazibao)

Bartolome Esteban Murillo
"Joseph et la femme de Putiphar"

Fractales naturelles

(Cliquer pour agrandir)

Ça s'est passé un 13 novembre...


13 novembre 1907 : Premier vol en hélicoptère
Le 13 novembre 1907, à Coquainvilliers, près de Lisieux, Paul Cornu réussit à s'élever pour la première fois à bord d'un hélicoptère. Ce jour-là, il atteint l'altitude de... 1 mètre 50 en envol vertical libre !
Une invention qui vient de loin : Le mot hélicoptère a été forgé en 1861 par le vicomte Ponton d'Amécourt à partir du grec helix (spirale) et pteron (aile). Mais quatre siècles plus tôt, Léonard de Vinci en avait déjà pressenti le concept à en juger par certains de ses croquis.
Louis Breguet, un jeune industriel de 27 ans, conçoit la première aile tournante. Il s'inspire non de Léonard de Vinci mais de Jules Verne, qui évoque cette technique dans le roman de science-fiction Robur le Conquérant.
Le 29 septembre 1907, il fait un premier essai dans la cour de son usine, à Douai, avec son ami le professeur Charles Richet.
Avec à son bord un certain Maurice Volumard, l'appareil, baptisé Gyroplane N°1, doté de quatre voilures tournantes de 8,10 mètres de diamètre et d'un moteur de 50 CV, atteint non sans mal l'altitude vertigineuse de 1,5 mètre mais quatre techniciens ont soin de le maintenir en équilibre, ce qui altère la portée de l'exploit.
Trois semaines plus tard arrive le tour de Paul Cornu, un simple mécanicien à la tête d'une petite entreprise normande.
Son engin a une envergure de plus de 6 mètres. Il comporte à chaque extrémité un rotor ou hélice avec de grandes pales horizontales recouvertes de soie et de 6 mètres de diamètre. Ces rotors sont entraînés par un moteur de 24 CV.
Après plusieurs essais, l'engin s'élève à 1,50 mètre au-dessus du sol en vol vertical libre avec son pilote, sans personne au sol pour le maintenir en équilibre... Notons que le frère de Paul Cornu, qui mettait le moteur en marche, a dû se cramponner au châssis et monter avec l'engin !
L'exploit marque la véritable naissance de l'hélicoptère.

TRUCS DE FRIGO...

Votre réfrigérateur dégage parfois de mauvaises odeurs, en raison de la présence de certains aliments. Mais pas question de vous débarrasser de vos produits préférés pour autant ! Afin d’éviter ces désagréments olfactifs, nous vous révélons cinq astuces de grand-mère pour désodoriser votre réfrigérateur de façon naturelle et efficace.
Le vinaigre blanc : Déposez dans votre réfrigérateur 1 verre de vinaigre blanc : les odeurs désagréables disparaîtront très rapidement. Pour une efficacité optimale, il vous faudra toutefois renouveler le contenu du verre tous les 15 jours.
Les briquettes de charbon végétal : Le dépôt de briquettes de charbon, disposées dans un bol, dans votre réfrigérateur, permet d’absorber les mauvaises odeurs de celui-ci. Attention, il est impératif de choisir des briquettes qui ne contiennent pas d’additifs inflammables.
Les bouchons de liège : Les bouchons de liège ont la réputation de retenir les mauvaises odeurs. Il suffit que vous en déposiez quelques-uns dans votre frigo, et en moins d’une semaine les odeurs désagréables auront disparu. Cette solution discrète et sans contraintes permet de se débarrasser du problème durablement.
Le bicarbonate de soude : Le bicarbonate de soude permet de retenir les odeurs nauséabondes. Pour désodoriser votre frigo, mettez-en dans un petit bol que vous placez dans votre réfrigérateur. Dès que les mauvaises odeurs reviennent, changez le bicarbonate !
Le marc de café : Vous pouvez aussi bien installer dans votre réfrigérateur une petite coupe de marc de café. Toutefois, l’opération doit être répétée de façon régulière car le marc ne se conserve pas très longtemps.
[Source : LeMagfemmes]

CARÉDAR-270

"carédar-270"
Reconnaîtrez-vous le style de  l'artiste ?

Photos du Pérou envoyées par Xavier.


dimanche 12 novembre 2017

Un Vinci d'exception aux enchères d'automne à New York

Léonard de Vinci
"Salvator Mundi"
Lundi prochain les ventes aux enchères d'automne vont s'ouvrir à New York. Le tableau «Salvator Mundi» de Léonard de Vinci est en vente.
Une vente d'exception. Il y aura des Chagall, Van Gogh, Picasso et Warhol, mais la vedette des ventes aux enchères d'automne qui s'ouvrent lundi à New York sera le «Salvator Mundi» de Léonard de Vinci, au cœur d'une bataille entre un milliardaire russe et un marchand d'art. La maison Christie's avait annoncé en octobre qu'elle mettrait en vente le 15 novembre ce tableau, seul parmi les moins de 20 tableaux préservés du maître de la Renaissance à être toujours entre des mains privées.
La maison d'enchères a estimé à 100 millions de dollars la valeur de cette toile de 65 sur 45 centimètres, vendue pour 45 livres seulement en 1958, bien avant qu'elle ne soit reconnue comme un authentique «Leonardo», en 2005.

CES ANNÉES LÀ: Les années 60

Qui reconnaissez vous ?


Solution du sudoku du 8 novembre


Documentaire : "Animaux du désert : Les petites créatures du désert"

DAZIBAO

Ce n'est plus ici...

samedi 11 novembre 2017

Commémoration de l'armistice du 11 novembre 1918.


C'est l'été de la saint Martin qui a encouragé quelques rutalaises et rutalais à se rassembler devant le monument aux morts, pour commémorer tous ensemble le 99ème anniversaire de l'armistice de la première guerre mondiale, signé le 11 novembre 1918, et ne pas oublier les jeunes du village qui ont sacrifié leur vie dans cette abominable boucherie. L'autorité militaire était représentée. Le Maire à lu le message du secrétariat d'état des anciens combattants, et, les jeunes Lisa-Marie CARTA et Sacha WASSILIEFF ont lu magistralement celui de l'U.F.A.C. Des applaudissements nourris ont salué leur prestation. Après le dépôt d'une gerbe et la minute de silence, des tables abondamment garnies attendait ce petit monde dans les locaux de l'ancien presbytère où un apéritif d'honneur était offert par la municipalité.

LA LANGUE AU CHAT...

"késaco-197" = un univers fractal
"Fractales" _ Terme créé par Benoît Mandelbrot en 1975 désignant l'une des plus grandes découvertes de la physique du XXe siècle avec celle de la relativité et de la mécanique quantique.
D'un point de vu mathématique, une fractale est un "objet géométrique défini par un ensemble de propriétés précises, dont celle d'être auto-similaire, c'est-à-dire que le tout est semblable à l'une de ses parties". Désigne une forme dont l'aspect ne change pas quelle que soit l'échelle à laquelle on observe celle-ci".

Une recette de... "Velouté de légumes"

Le velouté de légumes qui réchauffe et régale en même temps, c'est un plat de saison ! Cette délicieuse recette réunit harmonieusement le poireau, la carotte, l'oignon et la pomme de terre. Voici comment la préparer pour environ quatre gourmands.
Ingrédients :
  • 1 poireau
  • 2 carottes
  • 3 pommes de terre
  • 1 oignon
  • sel, poivre
  • 25 gr de beurre
  • eau
La recette :
- Lavez soigneusement le poireau de façon à éliminer toute trace de terre.
- Coupez le blanc de poireau en lamelles et émincez l'oignon puis faites fondre ce mélange dans le beurre blond à feu très doux entre 2 à 5 minutes.
- Ajoutez les carottes et les pommes de terre coupées en fines rondelles puis couvrez d'eau. Laissez cuire à feu doux environ 20 minutes. Adaptez le temps de cuisson en fonction de la consistance des pommes de terre.
- Salez et poivrez en fin de cuisson et mixez.
Astuce :
Pour un velouté incomparable, voici une astuce de grand-mère. Délayez une cuillerée à café de fécule dans un peu d'eau froide. Incorporez ce mélange à votre potage en fin de cuisson et laissez sur le feu 5 minutes supplémentaires en remuant avec une cuillère en bois.
Selon votre goût (et votre régime !), ajoutez au choix :
  • de la crème fraîche
  • du lait de coco
  • de la crème de soja
  • ...

Grille numéro 492.


vendredi 10 novembre 2017

En complément d'un commentaire de SF...

[Le terrain du parking à d'abord été une vigne ,d'où son "ancien nom"Vigna Chiesa,du temps de Paul-Jean Pasqualetti,puis un verger de pommiers et de
figuiers.Pour la petite histoire,la seconde épouse de Mathieu Rutali(mon arrière grand-père)prénommée Marie est née Pasqualetti.SF]

À  la Page 49 de  ce  livre, on  peut  lire :

Page 49
... Luigi Campocasso deputato della com. d'Olmeta, Domenico Maria Limarola
dep. della com. di Vallecalle, Raffaello Murati deputato della com. di Murato,
Carlo Domenico Pasqualetti deputato della com. di Rutali, Gio: Giuseppe Casabianca ...

Cérémonie du 11 novembre.

Le maire, son conseil municipal et l'association des anciens combattants de Rutali, convient l'ensemble de la population à se rassembler unis devant le monument aux morts, le 11 novembre à 11 heures, afin de commémorer le 99ème anniversaire de l'armistice qui mit fin à la première guerre mondiale, cérémonie qui comprend un dépôt de gerbe et la lecture des messages par le maire, Lisa-Marie CARTA et Sacha Wassilieff.  Une collecte au profit de l'œuvre nationale du Bleuet de France sera organisée.*
A l'issue de la cérémonie, un apéritif offert par la municipalité sera servi dans les locaux de l'ancien presbytère.
* Depuis plus de 90 ans, au quotidien et avec attention, le Bleuet de France, symbole national de Mémoire et de Solidarité, vient en aide aux anciens combattants et à leurs jeunes frères d’armes, à leurs femmes, enfants et familles en cas de blessure ou de décès ainsi qu’aux victimes d’attentats.

Aujourd’hui plus que jamais, donner au Bleuet de France, c’est aider ceux qui restent….

Funtana nova. Nouveau panneau fort intéressant.


Nécrologie.

Nous avons appris le décès survenu à Bastia le 8 novembre 2017, de monsieur Lambert LOGLI.* La levée de corps aura lieu demain samedi 11 novembre à 9 heures au reposoir du centre hospitalier de Bastia. La cérémonie religieuse sera célébrée le même jour à 10 heures en l'église saint Vitus de Rutali, suivie de l'inhumation au cimetière di a Murasca.
L'équipe de Voce di Rutali, présente ses condoléances à ses enfants, petits-enfants, ainsi qu'aux parents et alliés affectés par ce deuil.

* la famille LOGLI habite la maison sise près du pont génois.
 

MUSÉE du "carédar"... [Géricault-Course de chevaux libres à Rome : La Mossa_1817]

Théodore Géricault
"Course de chevaux libres à Rome"_1817
Huile sur toile. (45 cm X 60 cm)
Musée du Louvre, Paris.

"carédar-269"
Le départ de la course est imminent. Les portes de l’enclos sont déjà entrouvertes. On sent ici l’extrême excitation des animaux, que les palefreniers peinent à retenir. Le cadre est serré. L’horizon est fermé dans le haut de la toile par un mur et une tribune. La tension est palpable, presque oppressante. Le corps à corps des hommes et des chevaux cabrés les emporte dans un élan commun, comme s’ils étaient déjà lancés dans la course. Cette scène anecdotique symbolise la lutte de l’homme contre la nature sauvage, incarnée par le cheval.
Géricault peint cette esquisse de "...La Mossa" lors de son séjour en Italie, en 1817. Il assiste à cette grande fête populaire. Lui-même cavalier émérite, passionné de chevaux, ne pouvait ne pas se saisir d’un tel sujet. Il entreprend de peindre une grande composition, préparée par une vingtaine d’esquisses, dont celle-ci, qui se situe à mi-chemin du processus de création. À ce stade, l’artiste hésite encore entre un style proche de l’héroïsme classique, prôné par l’Académie, et la scène de genre, plus contemporaine, qui lui permet d’afficher la modernité de son coup de pinceau. Observant cette scène directement dans la rue, lors de la course des chevaux sur le Corso à Rome, pendant le carnaval, il souhaite en retranscrire toute la spontanéité et toute la vérité. Coloris francs et puissants, touche spontanée, lumière dramatique, malgré sa rigueur classique et sa construction en frise, l’œuvre de Géricault est profondément romantique. La toile finale, qui devait faire 10 mètres de côté, ne sera finalement jamais réalisée par Géricault.

"Autoportrait de Géricault"
Théodore GÉRICAULT (1791 – 1824) provient d'un milieu aisé, qui lui permet d'approfondir son art en compagnie des plus grands (Vernet, Guérin). Il présente sa première toile, 'Officier de chasseurs à cheval chargeant', en 1812. Il impressionne déjà par les tons vifs utilisés et par le traitement du mouvement. Deux ans plus tard, il expose le 'Cuirassier blessé' puis quitte la France pour un séjour en Italie. C'est alors qu'il puise chez Michel-Ange l'inspiration nécessaire à sa consécration artistique. Il réalise en effet le ''Radeau de la Méduse'' (cf. Musée du carédar du 28/06/2013), son œuvre majeure. La souffrance et l'agonie font partie de ses thèmes de prédilection. D'un réalisme dérangeant, la toile n'est pas appréciée de tous mais suscite tout de même l'admiration des Londoniens. Il consacre finalement le reste de sa carrière à représenter des chevaux, puis des portraits de fous.

T.A.P. Pétra Ronda en automne.