samedi 22 septembre 2018

Grille numéro 533.

Colonne C/2 : Tête de lard.

LA LANGUE AU CHAT...

"késaco-235" = musées
A : Musée royal de l'Ontario à Toronto_architecte Daniel Libeskind
B : Musée d'Ordos et City Museum en Chine-2011_architecte MAD architects
C : Musée Soumaya à Mexico-2011_architecte Fernando Romero
D : Musée Yves Saint-Laurent à Marrakech-2017_architecte Studio Ko
E : Musée Paula Rego au Portugal-2008_architecte Edouardo Souto de Moura

N° 1 playlist du moment.

vendredi 21 septembre 2018

Une recette de "courgettes farcies au brocciu" d'Yzus

Courgettes farcies au brocciu
et Quatuor d'herbes aromatiques des jardins di U Vallu, Reppula, Pantani...

Ingrédients : (Pour 4 à 5 convives)
- 6 courgettes, petites ou moyennes, très fraîches
- 300 g de brocciu, à défaut ricotta
- 2 œufs
- 1 oignon blanc, ou 2 nouveaux
- 50 g de parmesan râpé, ou de brebis sec
- 3 cuillerées à soupe d'un mélange finement ciselé, à la main, de basilic, ciboulette, menthe et persil plat
- 2 à 3 cuillerées à soupe d'huile d'olive
- Un peu de chapelure, si possible maison ou bio (facultatif)
- Sel, poivre du moulin

Préparation :
Faites blanchir les courgettes dans de l'eau bouillante salée quelques minutes (elles doivent rester fermes). Coupez-les en deux dans le sens de la longueur. Avec une petite cuillère ,enlevez une partie de la pulpe, de façon à ménager un assez large sillon dans la courgette. Mélangez bien dans un saladier cette pulpe (éventuellement égouttée) avec l'oignon haché fin, les herbes, le brocciu, les œufs, le parmesan, un rien d'huile d'olive, sel ,poivre. Goûtez pour ajuster l'assaisonnement.
Avec cette farce, remplissez les courgettes et saupoudrez-les de chapelure, disposez-les dans un plat à four huilé. Vous pouvez, in fine, arroser vos courgettes avec un peu, très peu  d'huile d'olive.
Faites cuire à four doux, ou moyen (cela dépend de votre four, thermostat 6 ?) ¾ d'heure environ.
Ce plat est délicieux sorti du four, tiède ou froid, avec du bon pain et un verre de vin rosé ou blanc corse... (toujours avec modération !)
Bon appétit !
(Yzus) 

Nécrologie.

Nous apprenons avec tristesse, le décès de Marie-Françoise ( Francine ) UGOLOTTI  Née CORDOLIANI, survenu à Ortale di Biguglia le 20 septembre 2018 à l'âge de 78 ans. Voce di Rutali présente ses plus sincères condoléances à :  ses enfants Marie-Josée et Françoise, ses petits et arrière-petits enfants, à ses sœurs Joséphine et Jeanine, à son frère Philippe et leurs familles, aux familles Chiarelli-Pautonnier, Murati, Cordoliani, Ainsi qu'à tous ceux et celles que ce deuil afflige.
Le corps sera déposé en l'église Santa Catalina d'Ortale di Biguglia, où, la famille recevra les condoléances.
Les obsèques religieuses seront célébrées en cette église le Samedi 22 septembre à 16 heures.
L'inhumation suivra au cimetière d'Oletta.

MUSÉE du "carédar"... [JAWLENSKY-Schokko_1910]

Alexej Von JAWLENSKY
"Schokko"_1910
Huile sur panneau monté sur toile. (75 cm X 65 cm)
Collection privée.
"carédar-313"
Les contours de ce portrait d'une femme à la mode, sont nettement tracés. L'intensité et la discordance des couleurs suggèrent une forte sensualité, bien que de son visage semblable à un masque, émane une expression de froideur. Chez Jawlensky, les couleurs jouent un rôle fondamental dans la composition et la puissance des émotions. Le titre du tableau est inspiré du jeune modèle, qui après avoir demandé une tasse de chocolat chaud, "shokko", fit de ce mot  son surnom.  

Alexej von JAWLENSKY
"Autoportrait"_1905
Alexej von JAWLENSKY (1864 - 1941) est un peintre russe expressionniste. Né en Russie, Jawlensky passa la majeure partie de sa vie en Allemagne. Son style, ancré dans l'art de son pays natal, combine des éléments fauvistes (contours fermes et vigoureux, couleurs vives), avec ceux de l'art populaire, ou du mysticisme des icônes religieuses russes. L'une de ses œuvres les mieux connues, la série abstraite intitulée "Les têtes" où les traits sont réduits à d'épaisses lignes droites, en est un parfait exemple. Dans sa dernière série de tableaux "Méditations", la représentation du visage humain, son thème préféré, évolue vers le tragique.

jeudi 20 septembre 2018

KÉSACO-235

"késaco-235"
(cliquer pour agrandir)
Voici des constructions à l'architecture inattendue. 
Quel est leur point commun ? 
Saurez-vous les identifier :
A ? B ?
C ? D ? E ?

Solution de la grille n° 532.


Inventaire du patrimoine.

Description

Logis occupant le rez-de-chaussée surélevé et l'étage carré. Des linteaux en bois couvrent les percements ; les appuis des fenêtres et les pas de portes sont en schiste. Présence de mangeoires de forme triangulaires et d'anneaux d'attache de bêtes de somme, l'une des mangeoires a été condamnée. Présence d'une pierre d'écoulement d'évier en débord de la façade ; présence de tirants en façade ; pierres d'attente visibles.

Créateur

Cesari Sandrine ; Geronimi Josepha-Daria

Date

17e siècle (?) ; 18e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, 2B, Rutali, 42°34'45.63, 9°21'48.19

Temporal Coverage

Édifice qui apparaît sur le plan terrier de 1795 ; a subi plusieurs remaniements. Sur le cadastre napoléonien de 1846 il apparaît en une seule parcelle ; il est à présent divisé en deux parcelles bien distinctes.

Provenance

propriété privée

mercredi 19 septembre 2018

Expo : Rencontre des arts des audois, à Carcassonne.

"Vieux pin sur la côte corse"  par Henriette Tena-Brugalla
Envoi de Battine



Plantes toxiques.

Pour compléter les panneaux d'interdiction apposés à l'entrée du sentier " Tra aghje e pagliaghji ", il serait judicieux de recommander au nombreux visiteurs, et particulièrement aux enfants des écoles, de ne pas toucher, couper ou emporter les plantes qu'ils vont rencontrer sur le parcours. Certaines, telles celles montrées ci-dessus, sont toxiques, et pourraient créer des dégâts irréversibles.

Le daphné garou, ou saint-bois. Daphné gnidium. U patellu.

Arbrisseau de 60 cm à 2 mètres de haut. Toute la plante est toxique surtout les baies et l'écorce.
Fleurs blanches, petites, groupées en panicules terminales. Floraison de mars à octobre.
Le fruit est une baie ovoïde rouge orangé.
L'écorce mise en contact avec la peau est très irritante voire vésicante.
L'ingestion des fruits entraîne de graves troubles digestifs et nerveux.
les feuilles broyées et les racines servent encore de nos jours à empoisonner les rivières et, étourdir ou tuer les poissons.

L'euphorbe, euphorbia, herbe aux verrues. U lattificiu.

Très répandue. De sa tige s'écoule, lorsqu'on la casse, un latex très irritant et corrosif, dont on se servait autrefois pour enlever les verrues. Ce suc laiteux est très dangereux en contact avec les yeux.

Le datura stramoine, datura stramonium,l'erba diavula, l'erba puzzica.

Plante annuelle de 30 cm à 2 mètres de haut, à odeur fétide.
Le stramoine est très vénéneux. C'est la plante la plus toxique de toutes les solanacées.
Toutes les parties de la plante sont toxiques.
Son ingestion entraîne un délire hallucinatoire de plusieurs heures, de la tachycardie, une faiblesse musculaire, des amnésies, et, à fortes doses la mort.

La digitale pourpre, l'erba ditale, l'erba catalina.

La tige dressée peut atteindre 2 mètres de haut. Chaque hampe porte de 20 à 80 fleurs aux grandes corolles pourpres en tube évoquant un doigtier, d'où le nom du genre, toutes tournées du même côté.
Toutes la plante contient des alcaloïdes toxiques.
La digitaline contenue dans les organes de cette plante, est un poison violent produisant vomissements, vertiges et arrêts du cœur.

L'héllébore ou éllébore, hélléborus foetidus, a nocca.

Son odeur fétide attire les insectes qui assurent la pollinisation.
L'héllébore est un poison violent, comme le rappelle son nom botanique qui viendrait du grec bore " nourriture  " et hélein " qui tue ".
Elle contient de l'hélléborine qui paralyse le système nerveux et l'hélléboréine qui agit sur le cœur. On utilisait le suc de cette plante pour tuer le ver du poireau.

La morelle noire, solanum nigrum, l'erba puntimora.

Les nombreuses petites fleurs blanches qui se détachent sur son feuillage sombre, produisent en automne des baies globuleuses généralement noires qui lui ont fait attribuer son nom.
La morelle noire contient un alcaloïde toxique, la solanine.
Son ingestion peut provoquer de graves intoxications menant à la mort si  l'on dépasse la dizaine de baies

Blog-loisirs... SUDOKU

Pour Suzy de la part d'une amie d'enfance... [Suzanne - Leonard COHEN]


(à regarder en plein écran)

Illustrations : D'après les Oeuvres de Hans Jochem Bakker* - Représentation du mystère de l'Éternel Féminin

Suzanne est une chanson écrite par l'Auteur-Compositeur-Interprète canadien Leonard Cohen. Les paroles apparaissent pour la première fois sous la forme d'un poème, "Suzanne Takes You Down" dans un recueil écrit par Leonard Cohen "Parasites of Heaven" (1966). Plusieurs autres chansons de son premier album (Songs Of Leonard Cohen) trouvent leurs paroles dans ce recueil. La chanson est enregistrée par Judy Collins l'année de la sortie du recueil et par Noel Harrison puis par lui-même en 1967. Leonard Cohen précise, dans une entrevue accordée à la BBC, que la chanson parle de sa rencontre avec Suzanne Verdal, la femme du Sculpteur Armand Vaillancourt. La scène se passerait à Montréal, comme en témoignent plusieurs éléments : le fleuve (le Saint-Laurent), et la petite chapelle près du port, appelée Notre-Dame-de-Bon-Secours, qui est située sur le bord du port et qui fait face au soleil levant. Suzanne Verdal ne cautionnera aucune des multiples interprétations que la chanson suggère. La femme y est décrite comme une "demi-folle" avec laquelle "on pourrait passer une nuit entière" et avec qui "l'on voudrait voyager". Contrairement à certains écrits, cette chanson ne se réfère pas à celle qui sera la compagne de Leonard Cohen dans les années 1970, Suzanne Elrod. Le deuxième couplet contient une discussion peu conventionnelle sur Jésus, qui a été retirée dans quelques reprises. Ce couplet fait référence à la figure de Jésus présente au sommet de l'Eglise des Marins à Montréal.

[Traduction] Suzanne t'entraîne chez elle, si près de la rivière Que tu peux entendre les bateaux s'en aller. Tu peux passer la nuit à ses côtés Et tu sais que cette fille est à moitié folle, Mais c'est pour cette raison que tu veux rester. Elle te nourrit de thé et d'oranges Venus directement de Chine. Et quand tu songes à lui dire Que tu n'as aucun amour à lui donner, Elle t'entraîne dans ses ondes Et laisse la rivière répondre Que tu es son amant depuis toujours. Et tu veux voyager avec elle Et tu veux voyager les yeux fermés Et tu sais que tu peux lui faire confiance Car tu as touché son corps parfait avec ton âme. Et Jésus était un marin Quand il marchait sur l'eau Et il passa un long moment à observer Du haut de sa tour solitaire en bois. Et quand il eût la certitude Que seuls les hommes sur le point de se noyer pouvaient le voir. Il dit alors, tous les hommes seront des marins Jusqu'au moment où la mer les libérera. Mais lui-même fut brisé Bien avant que le ciel ne s'ouvre Abandonné, devenu presque humain Il sombra comme une pierre. Et tu veux voyager avec Lui Et tu veux voyager les yeux fermés Et tu penses que peut-être tu Lui feras confiance Car Il a touché ton corps parfait avec son Esprit. Maintenant Suzanne prend ta main Et te conduit à la rivière Elle est vêtue de haillons et de plumes Venant de l'Armée du Salut Tandis que le soleil se couche, comme le miel Sur Notre-Dame Du Port, Elle te montre où regarder Au milieu des déchets et des fleurs. Il y a des héros dans les algues, Il y a des enfants dans le matin, Ils s'inclinent par amour Et ils s'inclineront ainsi pour l'éternité Pendant que Suzanne tient le miroir. Et tu veux voyager avec elle Et tu veux voyager les yeux fermés Et tu sais que tu peux lui faire confiance Car elle a touché tes sens à la perfection.

* Hans Jochem Bakker (Artiste Peintre autodidacte né en 1948), n'illustre dans ses travaux pratiquement que des portraits de femmes formés de lignes convaincantes, parfois en esquisses ou parfois précises, tout en volume. La construction de ses Tableaux est particulièrement riche et cache un grand amour pour la peinture elle-même. Pourtant, il part du principe qu'une Toile n'est jamais vraiment terminée et ce, même quand il n'y travaille plus. Il considère que ses Œuvres les plus récentes portent encore et encore la promesse de ce qui va suivre et qui comblerait ses attentes pour la première fois. Ce n'est cependant qu'une illusion douce-amère, la glorieuse douleur d'un artiste. 

mardi 18 septembre 2018

Le datura Stramoine. Datura Stramonium - L'erba Diavula - L'erba puzzica.

 Le datura-stramoine était considéré comme une plante magique associée à la magie noire. Si vous rencontrez cette plante ( il y en a à en cette saison à Rutali ) au bord des chemins, dans les décombres, touchez-la avec les yeux. Le datura stramoine, appelé aussi l'herbe aux sorcières, l'herbe des fous, est une plante très dangereuse. Toutes ses parties sont toxiques. Son ingestion entraîne un délire hallucinatoire de plusieurs heures, de la tachycardie, une faiblesse musculaire, des amnésies, et, à fortes doses, la mort.
Si vous en avez sur votre terrain, jetez-la, mais ne la brûlez pas. L'inhalation des fumées vous entraînera directement à l'hôpital.

Des i paumés


A stàlla du cheval blanc.


Des bogues sur le blog.

Au Rumanu, le châtaignier sur la première photo semble avoir tiré son épingle du jeu, les bogues grossissent, mais , est-ce que la châtaigne y est ? Son vis-à-vis est plutôt mal en point, le cynips ne lâche pas prise.

À la demande de bc. .. [Suzi Quatro - Can The Can (1973)

À la demande de SF... [VELAZQUEZ-Le cheval blanc_1634]


Diego VELAZQUEZ
"Le cheval blanc"_1634
Huile sur toile. (310 cm X 245 cm)
Palais Royal, Madrid.

Que nous proposerez-vous ?

C'est à vous…

lundi 17 septembre 2018

Et une autre version...

Tout est bien qui finit par... une chanson !

Nécrologie.

On a la tristesse de vous faire part du décès d' Antoinette BALDUCCHI née Massei, survenu le 14 septembre à l'âge de 93 ans. Voce di Rutali présente ses condoléances aux familles SCANI, MAROSELLI et  SANTELLI, ainsi qu'à tous ceux et celles que ce deuil afflige.
Les obsèques religieuses se dérouleront le mercredi 19 septembre 2018 à 10h30 en l'église de Piano, suivies de l'inhumation au cimetière du village.

Inventaire du patrimoine - Maison de notable.

Description

Édifice dont le logis est distribué sur le rez-de-chaussée surélevé, accessible grâce à un escalier de distribution intérieure en schiste sur l'étage carré et sur l'étage à surcroît. L'élévation antérieure se développe sur 4 travées dont deux travées fortes. Des linteaux de bois couvrent les percements, les appuis des fenêtres et les pas de porte sont en schiste. Corniche en cavet moulurée. La porte d'entrée est une porte en bois ouvragé à deux vantaux, encadrée d'un piédroit monolithique en schiste et surmontée d'un soffite; elle est sommée d'un arc appareillé en claveaux de schiste. Étage de soubassement voûté en arêtes et en berceau plein-cintre, son sol est pavé en dalles de pierre de Brando. Présence d'un balcon sur rail, la plate forme est constituée d'une dalle monolithique de schiste. L'édifice a été remanié, certaines baies ont été modifiées. Chaînage d'angle apparent. Présence de tirants en façade et de trous de boulins. L'édifice est accessible grâce à un portail en fer forgé à deux vantaux ceint de deux pylônes.

Créateur

Cesari Sandrine ; Geronimi Josepha-Daria

Date

1879 ; 20e siècle

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, 2B, Rutali, 42°34'45.09, 9°21'46.36

Temporal Coverage

Maison construite en 1879 par un parfumeur de Grasse mais il fut ruiné, ce qui explique l'interruption des travaux sur cette maison qui aurait dû être une grosse maison de notable. A l'étage de soubassement: à gauche se trouvait une ancienne étable; à droite se trouvait un atelier de menuiserie et une épicerie. Cette maison a fait office d'école après la seconde guerre mondiale et ce pendant 20 ans environ. La rampe de l'escalier central toujours d'origine il s'agissait d'une rampe en bois provisoire installée pour la durée des travaux mais a perduré jusqu'à nos jours. Il y avait un séchoir à châtaignes dans l'étage à surcroît, le plafond à clair-voies a été conservé, consolidé et remanié en salle-de-bain.


Provenance


propriété privée

Autre vue aérienne.


TRUCS DE COURBATURES...

Localisée essentiellement au niveau des muscles, la courbature est la conséquence logique de tout exercice intense ou inhabituel, ou encore de la reprise brutale d’une activité physique. Touchant les néophytes comme les sportifs aguerris, elle peut aussi survenir à la suite d’une infection virale. Heureusement, nos grands-mères ont déjà pensé aux remèdes naturels contre ces douleurs intenses.
Comment soulager les courbatures ?
Le millepertuis
L’huile de millepertuis est connue pour sa vertu curative contre les courbatures et les rhumatismes. Pour en obtenir, faites macérer 500 g de fleurs fraîches de millepertuis dans 1 l d’huile d’olive. Une fois le mélange effectué, exposez-le au soleil pendant 3 semaines, filtrez-le en pressant les fleurs, puis mettez le liquide en petits flacons. Appliquez-le jusqu’à 3 fois par jour en massant les zones courbaturées.
Friction de verveine
Prenez une poignée de verveine officinale fraîche. Écrasez-la et faites-la bouillir dans 1 verre de vinaigre de vin durant quelques secondes. Filtrez et récupérez les feuilles. Appliquez la préparation encore chaude par friction sur les courbatures.
Le miel
Selon nos grands-mères, la consommation régulière de miel aiderait à prévenir les courbatures et les crampes.
Le massage à l’huile d’olive
Appliquée sur la zone concernée, l’huile d’olive agit comme un puissant anti-inflammatoire – elle est d’ailleurs souvent utilisée chez les sportifs pour son pouvoir décontractant. Quelques séances de massage à l’huile d’olive se révèlent très efficaces contre les courbatures. De préférence, choisissez une huile de première qualité, vierge extra, ou encore une huile pressée à froid, composée essentiellement d’acides gras insaturés.
Les conseils de nos grands-mères
    Pour éviter toute courbature au moment de vos séances de sport, pensez toujours à réaliser des échauffements avant le moment fatidique, et des étirements après chaque séance.

CARÉDAR-313

"carédar-313"
Qui se cache sous ce chapeau ?

dimanche 16 septembre 2018

Patrimoine culturel immatériel de l'humanité

Auguste RENOIR
"Le déjeuner des canotiers"_1880
Huile sur toile. (130 cm X 173 cm)
Philipps Collection, Washington.

En 2010, l’Unesco décidait de classer le "repas gastronomique des Français" comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Cette catégorie, créée en 2003, a pour objectif de protéger les pratiques culturelles et savoir-faire traditionnels, aux côtés des sites et monuments. Retour sur la décision à l'époque de l'Unesco, et sur la définition d'un repas "à la française".
Le repas : une pratique sociale
Dans sa décision, le comité avait noté que la gastronomie française relevait d’une "pratique sociale coutumière destinée à célébrer les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes". Car au-delà des plats, ce qui constitue le repas à la française, c’est la pratique sociale qui l’entoure : la convivialité, le plaisir du goût, le partage, l’association avec le vin, le lien aux terroirs, etc. Moment festif par excellence, occasion pour les familles – et les amis - de se rassembler, le repas est, en France plus qu’ailleurs, un moment convivial qui a lieu à heures fixes : à 12h30 chaque jour, plus de 54% des Français sont attablés. A titre de comparaison, la prise alimentaire équivalente au Royaume-Uni est à 13h10, et ne rassemble que 17% de la population. Et en France, au moins 1 repas par jour est pris en famille. Le repas français se caractérise également par le temps passé à table, l’ordre des mets (entrée, plat, dessert) – tandis qu’en Chine par exemple, tous les plats sont servis en même temps -, le plaisir de dresser une belle table, et, bien sûr, par les bons petits plats faits maison.
Un patrimoine à transmettre
La préservation est l’un des objectifs du Programme national pour l’alimentation (PNA), qui part du principe que « Bien manger, c’est l’affaire de tous ». Au travers de ce programme, les ministères se mobilisent autour d’actions concrètes : pour valoriser les produits et les savoir-faire culinaires, encourager le tourisme gastronomique sur les territoires, promouvoir le modèle alimentaire français à l’étranger, transmettre ces valeurs aux enfants dans les écoles. Autant de pistes à suivre pour sauvegarder le repas gastronomique des Français.

 ************************************************
"(...)Il y avait bien longtemps que l'heure altière de midi, descendue de la tour de Saint-Hilaire qu'elle armoriait des douze fleurons momentanés de sa couronne sonore, avait retenti autour de notre table, auprès du pain bénit venu lui aussi familièrement en sortant de l'église, quand nous étions encore assis devant les assiettes des "Mille et une Nuits", appesantis par la chaleur et surtout par le repas. Car, au fond permanent d'œufs, de côtelettes, de pommes de terre, de confitures, de biscuits qu'elle ne nous annonçait même plus, Françoise ajoutait - selon les travaux des champs et des vergers, le fruit de la marée, les hasards du commerce, les politesses des voisins et son propre génie, et si bien que notre menu, comme ces quatre feuilles qu'on sculptait au XVIIIe siècle au portail des cathédrales, reflétait un peu le rythme des saisons et les épisodes de la vie : une barbue parce que la marchande lui en avait garanti la fraîcheur, une dinde parce qu'elle en avait vu une belle au marché de Roussainville-le-Pin, des cardons à la moelle parce qu'elle ne nous en avait pas encore fait de cette manière-là, un gigot rôti parce que le grand air creuse et qu'il avait bien le temps de descendre d'ici sept heures, des épinards pour changer, des abricots parce que c'était encore une rareté, des groseilles parce que dans quinze jours il n'y en aurait plus, des framboises que M. Swann avait apportées exprès, des cerises, les premières qui vinssent du cerisier du jardin après deux ans qu'il n'en donnait plus, du fromage à la crème que j'aimais bien autrefois, un gâteau aux amandes parce qu'elle l'avait commandé la veille, une brioche parce que c'était notre tour de l'offrir. Quand tout cela était fini, composée expressément pour nous, mais dédiée plus spécialement à mon père qui était amateur, une crème au chocolat, inspiration, attention personnelle de Françoise, nous était offerte, fugitive et légère comme une œuvre de circonstance  ou elle avait mis tout son talent." (Marcel Proust)

Sur la route de ...Rutali

Bon à savoir. Envoi de Bernard Pantanacce.


A l'époque, on y allait en promenade.


Solution du sodoku du 12 septembre


L'instant "classique".... [10 Ouvertures célèbres]

DAZIBAO

Ce n'est plus ici…

samedi 15 septembre 2018

Journées du patrimoine.



- Ruines de la chapelle romane de San Sari datant de la fin du 10ème siècle.

- Pont dit génois sur le Bévincu. A trois arches. Bâti sur les territoires de 3 communes. A résisté à de  nombreuses intempéries. On ignore s'il a fait l'objet d'une restauration.

- Cette maison en ruines a été construite avec les pierres de l'église San Partéu ( prononcer Perteu )
  située au bord de l'ancien sentier d'Olmeta à la Casinca, via le pont cité plus haut.
  La maison dont le curé Casta était le propriétaire a longtemps servi d'habitation, puis a abrité une bergerie.

Grille numéro 532.


LA LANGUE AU CHAT...

"késaco-234"
A : sauterelle feuille ; B : mante religieuse à casque ; C : phasme feuille

Étonnant, n'est-ce pas ?!

Une recette de "Yorkshire pudding"... (suggérée par Yzus)

"The Queen et le Yorkshire pudding"
Le Yorkshire pudding est l’accompagnement quintessentiel du boeuf rôti à la broche. Quelque chose que la Reine elle-même affectionne, je n’en doute pas. Il EST l’Angleterre et son écho au-delà des mers. Autant que le Christmas pudding ou le mince pie.
Il cuit sous le rôti, dans un grand plat qui recueille le jus d’icelui, grand plat dans lequel on tranche les parts de chacun des convives. Ou du moins "tranchait" car aujourd’hui on sert des rations individuelles préparées dans des ramequins minables.
Fort heureusement il nous reste la BBC et Delia Smith, l’incomparable cuisinière familiale qui a livré là sa recette archi-traditionnelle du Yorkshire pudding.
Four à 220°. OK ? Un puits de 175 Gr de farine tamisée dans lequel on met deux œufs entiers, sel, poivre, et on bat, au batteur. Quand l’appareil est ferme et lisse, on détend et allonge peu à peu avec un mélange de 110 ml d’eau et 175 ml de lait entier. On verse le contenu de deux cuillerées à soupe de jus de boeuf rôti dans le plat que l’on chauffe à feu moyen. Quand le jus est au point de virer, on verse le mélange dessus et on met le plat haut dans le four pendant environ 30 à 40 minutes. Ça gonfle et ça colore.
''Serve it cut into squares presto pronto'' comme le dit Delia.
(Jean-Bernard Magescas)

Une recette gourmande... (proposée par Noël)


Une pâte feuilletée, deux jaunes d'œuf, 100 grammes de beurre fondu pour mieux mélanger l'appareil, 100 grammes de sucre en poudre, 80 à 100 grammes de poudre d'amande, 2 cuillerées à soupe de farine ou de maïzena. Mélanger le tout.
Étaler la pâte dans un moule à tarte et piquer le fond avec une fourchette. Verser le mélange sur la pâte, parsemer de fraises ou s'il n'y a pas de fraises je suggère des morceaux de poires bien mûres, on peut rajouter quelques cerneaux de noix. Enfourner à 180/210 degrés et surveiller la cuisson.

C'est une histoire de création personnelle… bon appétit, je vous embrasse tous. NOËL

vendredi 14 septembre 2018

Journées européennes du patrimoine


SETTIMANA, la Corse votre hebdo de ce jour.



Cliquez pour une meilleure lisibilité.

Inventaire préliminaire du patrimoine de la Corse. Commune de Rutali. ( 2013 ).

Description

La commune de Rutali est l’une des dix communes faisant partie du canton du Haut-Nebbio. Sa superficie est de 17,11 km2 avec une altitude minimum de 35 mètres en plaine et maximum de 1151 mètres en montagne. Son territoire essentiellement montagneux, englobe une partie de la forêt territoriale de Stella et des Varghete. Rutali est actuellement peuplée de 359 habitants avec une densité de 21 habitants au km2.

"Dossier collectif Maisons" :

258 bâtis INSEE ; 15 étudiés ; 8 repérés

4.35% datent du 17e siècle ; 69.57% datent du 18e siècle ; 26.09% datent du 19e siècle

Toutes les maisons repérées sont en schiste. Certaines enduites à la chaux ou au ciment. Les toits sont traditionnellement couverts d'ardoises.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : schiste ; moellon ; enduit ; ciment ; enduit partiel

Matériaux de la couverture : schiste en couverture 

Créateur

Cesari Sandrine ; Geronimi Josepha-Daria

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Haute-Corse, 2B, Canton du Haut-Nebbio

Temporal Coverage

Aucune fouille archéologique n’a été faite sur les anciens habitats, ce la ne permet donc pas d’attester avec certitude une occupation préhistorique. Il semblerait cependant que le lieu-dit « U Loru » ait été un village protohistorique avec enceinte fortifiée puis serait devenu une citée habitée de l’antiquité au moyen-âge. Cependant, les traces de l’occupation romane sont marquées. En attestent, entre autre, la chapelle romane de San Sari datant de la fin du 10e siècle, ou encore, l’église San Parteu de Turrenu actuellement sous la forme d’une remise agricole et datées de deux époques : 5e-6e siècle et 10e-début 11e siècle. La première appellation de Rutali apparaît en 1254 sur un cartulaire latin de l’ancien évêché du Nebbiu. Rutali est une commune dont l’économie s’est basée sur l’exploitation des cultures du blé et des châtaigners et ce jusqu’à nos jours. En attestent la présence de nombreux moulins tout le long du fleuve du Bevinco. Elle a cependant connu une production industrielle importante au 18e siècle avec les anciennes fonderies. En effet, Pascal Paoli faisait fondre le minerai et les cloches à « A Ferrera Vechja » afin de faire battre monnaie à Muratu. Elle a été le lieu de combats durant la seconde guerre mondiale, des tirailleurs marocains y ont trouvé la mort en 1943 lors de la libération de la Corse. La commune de Rutali faisait partie de l’ancienne pieve du Bevinco puis du canton de Murato avant d’intégrer le canton du Haut-Nebbio en 1973.

MUSÉE du "carédar... [INGRES-L'Apothéose d'Homère_1827]

Jean Auguste Dominique INGRES
"L'Apothéose d'Homère"_1827
Huile sur toile. (386 cm X 512 cm)
Musée du Louvre, Paris.
"carédar-312"
Raphaël et l’Antiquité classique, étant les grands modèles de l’artiste, avec ''L'Apothéose d’Homère'' ou "Homère déifié", Ingres voulait rivaliser avec le grand maître et sa fresque ''L’École d’Athènes'' (cf. 19/01/2018). En bas, se tiennent les artistes et les auteurs contemporains comme établissant un lien avec l’époque classique. À gauche, le peintre Nicolas Poussin ; derrière figurent Corneille et un personnage qui pourrait être Mozart. On reconnaît aussi Shakespeare et Le Tasse. À droite, Molière qui tient un masque symbolisant l’art de la scène, et derrière lui, Racine vêtu de bleu montre un feuillet où figurent les titres de ses œuvres. Sur les marches sont assis deux personnages qui représentent les textes inspirateurs du tableau : à gauche l’Iliade en rouge, portant une épée en référence à la guerre de Troie ; à droite l’Odyssée dont la rame brisée évoque le dur voyage d’Ulysse. Gravé en grec sur les marches, on lit  : "Si Homère est un dieu qu’il soit vénéré parmi les immortels / et s’il n’est pas un dieu, qu’il le soit tout de même dans les esprits."
Ce tableau gigantesque est une commande royale (Charles X). Le catalogue de l'époque décrivait ainsi la toile : "Homère reçoit l'hommage de tous les grands hommes de la Grèce, de Rome et des temps modernes. L'Univers le couronne, Hérodote fait fumer de l'encens. L'Iliade et l'Odyssée sont à ses pieds."

INGRES
"Autoportrait"_1858
Jean-Auguste-Dominique INGRES (1780-1867) est un peintre néo-classique français. Son père Jean Marie Joseph Ingres (1755-1814) est un peintre et décorateur qui l’initie très jeune à la peinture et au violon. En 1791, à l’âge de onze ans, il entre à l’Académie Royale de Toulouse où il reçoit des leçons de peinture et de violon. Toute sa vie, Ingres continuera à jouer du violon et deviendra même deuxième violon à l’orchestre du Capitole de Toulouse. L’expression ''violon d’Ingres'' est issue de cette seconde vocation du peintre. Elève de David, Ingres a cherché à s’affirmer par la peinture historique, les scènes mythologiques, l’inspiration antique. Ingres cherchera par un travail acharné à atteindre un style personnel qui ne trahisse pas la réalité : ''Le style, c’est la nature'', écrivait-il. Il s’éloigne donc de la beauté idéalisée et archaïsante de David et se situe dans une sorte de transition entre néo-classicisme, romantisme et réalisme. Ses chefs-d’œuvre se trouvent davantage dans le portrait et le nu que dans la peinture d’histoire. Bien qu’il soit d’abord un dessinateur, Ingres sait remarquablement utiliser la couleur.

Prévention du risque pluie-inondation...

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/prevention-du-risque-pluie-inondation-dans-larc-mediterraneen

(cliquer pour une meilleure lisibilité)

jeudi 13 septembre 2018

Inventaire du patrimoine. Titre : Maison de notable

Description

Le logis est distribué sur le rez-de-chaussée accessible grâce au dénivelé du terrain et sur l'étage carré. Présence d'un séchoir à châtaignes dans l'étage à surcroît, le plafond à clair-voies est toujours visible. Présence d'un passage couvert en schiste voûté en berceau plein-cintre permettant d'accéder à l'étage carré. L'élévation antérieure se développe sur trois travées; celle-ci présente des bandeaux d'étage et encadrements décoratifs autour des fenêtres. Présence de trois mangeoires de forme triangulaires et des anneaux de bêtes de somme. Des linteaux en bois couvrent les percements, les appuis des fenêtres et les pas de porte sont en schiste. Présence de pierres d'attente.

Créateur

Cesari Sandrine ; Geronimi Josepha-Daria

Date

17e siècle (?) ; 18e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, 2B, Rutali, 42°34'44.95, 9°21'48.55

Temporal Coverage

Édifice qui apparaît sur le plan terrier de 1795; maison de l'ancien maire Rutali Félix, famille fondatrice du village de Rutali. A subi plusieurs remaniements au cours des siècles, une partie a été ajoutée; aujourd'hui l'édifice fini d'être restauré (2012-2013).

Provenance

propriété privée